top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

T’es un Humain ou un Zhumain ?

Notre société pourrait bien être divisée en deux catégories de personnes : les Humains et les Zhumains (le Z pour les zèbres, les zatypiques).





Les neurosciences nous éclairent sur beaucoup de nos comportements et de nos fonctionnements. En approfondissant mes connaissances sur notre cerveau, j’ai pu mettre en lumière l’apport réel qu’ont les chevaux sur la création de nouveaux chemins neuronaux, sur les modifications de nos croyances et les déblocages de certaines voies laissées longtemps au repos.


Les chevaux ont un impact sur les Humains autant que sur les Zhumains mais pas de la même manière. En fait, ils invitent les Humains à devenir un peu plus Zhumains et vice-versa.


Christel Petitcollin évoque un « câblage neurologique différent » chez les Zhumains. Les « normaux pensants », les Humains, traiteraient l’information majoritairement avec leur cerveau gauche, de manière méthodique, logique et analytique, tandis que l’hypersensible, en tous cas le Haut Potentiel, utiliserait plutôt son cerveau droit. Il privilégierait l’information sensorielle, l’intuition et même l’instinct.


J’ai pu constater que les coachés Haut Potentiel qui viennent profiter d’un accompagnement en équicoaching avec moi arrivaient instinctivement à se connecter avec le cheval. L’utilisation de leur cerveau droit leur permet d’être beaucoup plus ouverts à la nouveauté. Ils utilisent bien sûr leur cerveau gauche plus rationnel mais c’est le droit qui prime et c’est repérable dans leur manière d’interagir avec le cheval. Ajoutez à cela qu’ils utilisent leur préfrontal différemment des Humains, notamment avec la pensée en arborescence, souvent complexe. L’équicoaching va leur permettre de prendre conscience de leur mode de fonctionnement mais va aussi les inviter à découvrir une nouvelle manière de penser, plus simple, plus proche des Humains. Comment ? Et bien lors de la construction de parcours, par exemple, ils vont devoir apprendre à simplifier pour que ce soit facile d’y faire passer un cheval de 500kg. Ils vont aussi apprendre à faire des choix, un seul choix, quand ils sont capables d’en sortir 10 et de s’éparpiller. Ils vont apprendre à se recentrer car le cheval vit dans l’instant présent et à besoin de communiquer avec l’autre de manière claire et fluide sinon il s’inquiète et n’accorde pas sa confiance. Ils vont apprendre à poser leur mental, à le calmer, c’est un processus beaucoup plus facile pour les Humains. En somme, les chevaux permettent aux Zhumains de vivre et ressentir les fonctionnements des Humains. Cela leur permet de comprendre l’autre et d’intégrer des pratiques qui les aident énormément à se poser, se détendre, faire des choix plus rapidement tout en laissant sa juste place à leur créativité, leur intuition et leur instinct. Les apprentissages sont riches et rendent leur quotidien plus agréable.


Pour les coachés Humains que je reçois, les chevaux vont les amener à utiliser leur cerveau droit. Ils vont les pousser à être plus intuitifs et créatifs. Dans la réalisation d’un parcours pour le cheval, il faut être créatif déjà et si le cheval prend peur et fuit, il faut savoir suivre son instinct et se déplacer pour ne pas se mettre en danger. Pour faire le bon choix pendant un exercice, il faut laisser parler son intuition car le rationnel ne fonctionne pas quand on est face à un animal de 500kg et qu’on doit faire un choix dans l’instant au risque qu’il se désintéresse si c’est trop long à venir. Dans l’urgence, il faut faire confiance à son MMA (Mode Mental Automatique dirigé par l’amygdale et donc les émotions). Les chevaux vont pousser les Humains dans leurs retranchements. Comment solutionner l’exercice avec une seule idée ? Et si en plus cette idée là n’a pas fonctionné…on la retente ou en cherche d’autres ? Il faut faire turbiner son cerveau droit, être créatif et ne pas se limiter, c’est un des grands apprentissages des chevaux aux Humains.

Tout comme le Zhumain, l’Humain a besoin d’apprendre à se poser, se calmer, se détendre et prendre du temps pour soi.


En bref, les chevaux sont le liant entre les Humains et les Zhumains. Ils sont capables de donner les codes nécessaires à chacun pour mieux se comprendre et comprendre l’autre.

Les cases, c’est sympa, mais elles ne sont pas faites pour y rester et se dire en permanence « c’est comme ça, je suis ainsi. »

Faites confiance aux chevaux, ils vous montreront la voie pour une meilleure vie en société qui tient compte des différences. Différences qui finalement enrichissent chacun de nous. Prenons un peu du meilleur de chacun et devenons une meilleure version de nous-mêmes.


Julie

jd@jdlifecoach.fr



38 vues0 commentaire

Comments


bottom of page