top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

Lean management et méthode Kaizen

Dernière mise à jour : 18 janv. 2023

...ou comment le traumatisme est entretenu par la maltraitance et la manipulation en entreprise.


Imaginez un instant que vous êtes une antilope dans son troupeau.

Un guépard déboule, vous prenez la fuite mais vous êtes trop lent.

Il vous a choisi comme cible, vous savez que vous êtes foutu.

Alors votre corps vous propose de faire le mort. Vous tombez au sol et vous vous figez.

Le guépard vous renifle, il vous croit déjà mort, vous tire sous un arbre et s'accorde un repos. Votre corps reprend vie et vous prenez la fuite en titubant puis petit à petit votre corps reprend tous ses moyens et vous courez.

Vous retrouvez votre troupeau et vous vous remettez à brouter.

Votre corps a réalisé tout le processus qui permet d'éviter le traumatisme.


Imaginez maintenant que vous êtes un ouvrier dans une entreprise de production de chariot. Votre supérieur vous demande d'accélérer la cadence pour atteindre les objectifs du jour. Votre travail à déjà été optimisé grâce au lean management et à la méthode Kaizen. Vous n'avez plus besoin de courir, de marcher, juste à piétiner à votre poste et faire toujours le même geste... en plus rapide.


Quand vous étiez petit la colère de votre père était sans cesse dirigé contre vous. A tel point que vous avez refoulé votre propre colère et toutes autres émotions. Vous vous êtes figé devant votre père..1 fois ...2 fois... 100 fois..., comme l'antilope devant le guépard, mais vous, vous n'avez jamais eu la possibilité de terminer le processus, de courir, pour guérir vos souffrances. Vous avez alors développé un traumatisme.


Vous n'avez pas atteint l'objectif souhaité par votre supérieur. A votre avis que vous dit votre cerveau ? Que votre supérieur va se mettre en colère...

En effet, chaque fois qu'une situation ressemble ou que l'émotion générée est la même que celle du trauma vécu il y a parfois des années dans votre enfance, vous bloquez, vous vous figez, et ça se répète encore et encore.


Alors vous êtes figé à votre poste de travail, votre supérieur vient râler et vous vous bloquez. Vous ne savez pas quoi dire ni faire, vous faites le mort, vous attendez simplement que ça passe. Votre supérieur ne fait que nourrir votre traumatisme et la seule réponse que vous êtes alors capable de donner c'est de vous figer, de vous excuser. Fin de la discussion. Vous n'avez pas cherché ni à discuter, ni à trouver une solution, vous ne pouviez tout simplement pas.


Il y a pourtant un solution pour vous en sortir.

Si comme l'antilope vous preniez vos jambes à votre cou? Si vous laissiez votre corps terminé le processus aujourd'hui?

Prenez un peu de recul et observez-vous.

Votre manager est à une place où il doit trouver l'équilibre impossible entre record de productivité et satisfaction du client. Il est peut-être lui aussi malade de son travail et a ses propres traumatismes.


Vous êtes un maillon d'une machine infernale qui a oublié l'humain. Est-ce là votre vision du travail?

Alors comme l'antilope vous vous mettez à courir. Vous bougez enfin! Vous sortez de votre état figé. Vous êtes entrain de guérir votre traumatisme, vous allez enfin finir le processus.


Traumatisé

- Trop m'a teasé -

Ce trop plein dans mon enfance m'a teasé l'avenir... mais je peux changer les choses, je peux guérir, je peux faire les bons choix.


N'attendez pas le burn-out et fuyez les entreprises qui parlent de lean et de kaizen avec des étoiles dans les yeux.


La recherche du toujours plus, de la qualité totale s'arrête là où la marge baisse.

Ce qui veut dire que si le bien être des salariés augmente les coûts de production...c'est lui qui passera à la trappe. Performance et rendement d'abord.


J'ai un souhait pour 2023:

Que les entreprises ouvrent les yeux. Que les humains au sommet descendent de leurs tours et aillent parler vrai et authentique avec les cœurs d'en bas. De cœur à cœur. D'égal à égal. D'humain à humain. La performance et le rendement peuvent être le résultat d'une entreprise qui privilégie le bien-être (et pas le bien-être de surface ni les concours d'objectifs qui ne visent que le rendement et pas le bien-être du salarié, jeux déguisés et pervers ;)).

Arrêtez de céder à la facilité, le lien ça se crée, ça se cultive, chaque humain est beau, chaque humain a un potentiel incroyable. Encore faut-il avoir pris le temps de le rencontrer et de le connaître cet humain.


Le plus grand des dirigeants d'entreprises sera celui qui sera capable de voir en chacun son immense potentiel et de l'aider à trouver le poste qui donnera du sens à son "être". Et comme les rouages d'une horloge, son entreprise tournera sans jamais user l'un ou l'autre des engrenages, chacun à sa place, tous ensemble, en transparence et en authenticité.


Et pour vous c'est quoi l'entreprise idéale?


Pour terminer je vous invite à regarder ces 3 reportages :

La mise à mort du travail , documentaire FRANCE 3 de Jean-Robert Viallet, 2009



Julie

51 vues0 commentaire
bottom of page