top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

Le cheval, la métaphore et le paysage métaphorique

Dernière mise à jour : 7 févr. 2021

La métaphore trouve son origine étymologique dans le grec, elle signifie «porter au-delà», «transporter». C’est une figure de style fondée sur l’analogie. Elle désigne une chose par une autre qui lui ressemble ou partage avec elle une qualité essentielle et permet donc de créer des changements dans nos comportements tout en contournant les résistances.


Il y a des méthodes de coaching que j’apprécie tout particulièrement, ce sont celles qui emmènent le coaché dans l’univers de la métaphore.

En plus de faire travailler la créativité et l’imagination, la métaphore emmène le coaché dans son subconscient sans que son mental ne vienne le court-circuiter.


On débranche le cerveau gauche et on laisse le cerveau droit s’exprimer.


La métaphore va connecter l’individu à sa réalité et l’inciter à la réflexion et à l’action. Les solutions que le coaché va trouver pour lui-même, sont créatives et attrayantes, elles deviennent désirables.

Les métaphores se branchent directement sur l’intelligence émotionnelle.

Elles prennent une grande place lors de mes coachings car elles permettent au coaché de se décentrer de sa problématique sur laquelle il peut avoir tendance à s’enfermer.

Il peut alors prendre de la distance, prendre de la hauteur, changer de point de vue et cela lui ouvre les champs des possibles.


Dans les séances d’équicoaching, avec le cheval, la métaphore est encore plus présente, c'est une immersion totale !


En plus d’ancrer dans sa tête les bons comportements que l’on souhaite désormais adopter vis-à-vis de soi, on les installe dans tout son corps !


Le mouvement c’est la vie, alors si on veut changer des choses dans sa vie il faut se bouger, dans tous les sens du terme !

Auprès du cheval, on apprend à aligner cœur-corps-esprit. On ressent, on vit, on devient nous-mêmes.


Une séance d’équicoaching, c’est une succession d’exercices adaptés à vos besoins et à vos objectifs. Ce que vous aller vivre, c’est votre quotidien au travers du paysage métaphorique que vous aurez créé dans les exercices. La solution peut apparaître spontanément au travers de la métaphore. Une séance suffit à marquer le corps et la conscience. On s’en souvient et on se rappelle les prises de conscience et les apprentissages quand la vie nous met face à nos difficultés.


En séance de coaching plus « classique », je pense souvent cheval, ça me permet de vous guider plus facilement vers la métaphore et vos objectifs.

Mon sens créatif, vous accompagne tout au long de ce cheminement.

Etre accompagné, ce n’est pas seulement un tête à tête entre deux personnes, c’est votre chemin de vie sur lequel nous avançons ensemble pour que vous vous sentiez soutenu puis suffisamment autonome pour déployer vos ailes et concrétiser vos projets en étant plus serein, et plus sûr de vous.


Penser cheval :

C’est très vaste mais pour faire simple : un cheval pour en faire un ami, il faut lui parler, l’aborder de manière douce et bienveillante, l’écouter, accepter qu’il dise non, ne pas le brusquer, ne pas le forcer, mais ne pas non plus être trop gentil dans le sens de ne pas se laisser marcher dessus. On dit qu’il faut avoir une main de fer dans un gant de velours. Je n’aime pas trop le mot « fer » que je trouve assez froid, mais l’idée est là. Un peu comme avec les enfants, il faut savoir être ferme sans devenir trop dur. Etre doux, sans devenir trop mou.

Quand je coache, mon attitude, mon questionnement, est guidé par la manière dont j’ai appris à communiquer avec les chevaux. Et quoi de plus agréable finalement que d’être accompagné par quelqu’un qui a cette sensibilité et ce lien avec la nature qui nous est si cher. Mon intelligence émotionnelle se met à votre service.


En bref,

La puissance de la métaphore en coaching, c’est :

- de vous sortir de l’utilisation de l’hémisphère gauche, hémisphère qui est celui du rationnel, de l’analyse, du raisonnement et de vous ouvrir la porte sur l’hémisphère droit qui favorise un traitement plus holistique, panoramique de l’information, de l’espace, et des émotions….en rappelant que nous mobilisons nos deux hémisphères en permanence.

- de vous décentrer de votre problématique sur laquelle vous pouvez avoir tendance à vous enfermer. La métaphore ouvre donc une nouvelle fenêtre pour respirer un air rafraîchissant et contempler un autre paysage.

- le développement de votre créativité.


Julie

www.jdlifecoach.fr


87 vues0 commentaire

Comments


bottom of page